Jiwe Studios Logo

It was last March that I found myself "stuck" in Kenya when the virus had begun to make headlines around the world.

I was supposed to go back to France on March 23rd, but as the situation was deteriorating exponentially, many people, including me, wondered if it would not be better not to go back and not take risks for oneself but also, and above all, not to put those we were going to meet again, family, friends... the French in general, at risk.

For many others, the first reaction was to flee... to flee Africa, the poorest continent in the world, the continent of all calamities, terrible and terrifying pandemics, famines, fratricidal massacres, bloody dictatorships, tribal wars... yes if Europe, rich Europe, beautiful, well-organized Europe, with a state-of-the-art health and hospital system, if this Europe was in crisis, if this Europe was overwhelmed and starting to panic, how was this poor Africa going to get out of it?

Today, however, an official report from the much listened to WHO, World Health Organization, with an unexpected conclusion... incredible conclusion! The African continent, supposedly the poorest in the world, is the least affected by the virus. Broadly speaking, and without going into detail, I'll give you a figure: in Italy, whose population is about 62 million, the virus has caused a little more than 30,000 deaths. Approximately the same number of deaths on the entire continent with a population of 1 billion 200 million!

Of course there are explanations, hypotheses, scientific, social, racial, generational assumptions. Of course there are inaccuracies, approximations, false estimates, shadowy areas, falsifications, deceptions even... Of course we can only hope that there will not be a sudden reversal of the situation, that we will not have cried victory too soon, but for the moment we can only congratulate ourselves and rejoice that in the face of the heavyweights of progress like Europe, the United States, China, Russia etc.... this poor and frail Africa has, until now, been able to take up the challenge in the court of the greats of this world!

And this is where I dare to say that Africa's fight against the Coronavirus joins the USONI scenario. When the scenario shows an upside down world where everything that was at the top of the ladder ends up at the bottom, that the sun no longer shines for the world of the powerful but still shines for those who are struggling to survive, that injustice is defeated by justice ... yes again I mean that it is not the end of THE world but that it could, should be the end of ONE World!


En français

Quand l’Afrique face au Coronavirus rejoint le scénario de USONI

C’est en mars dernier que je me retrouvai « bloqué » au Kenya alors que le virus avait commencé à faire parler de lui dans le monde entier.
Je devais repartir en France  le 23 mars mais la situation s’y dégradant de façon exponentielle, beaucoup, dont moi, se demandèrent s’il ne valait pas mieux ne pas rentrer et ne pas prendre de risques pour soi-même mais aussi, et surtout, ne pas faire prendre de risques à ceux que l’on allait retrouver, la famille, les amis… les Français en général.

Pour beaucoup d’autres, la première réaction a été de fuir… de fuir l’Afrique, le continent le plus pauvre au monde, le continent de toutes les calamités, des pandémies terribles et terrifiantes, des famines, des massacres fratricides, des dictatures sanglantes, des guerres tribales… oui si l’Europe, la riche Europe, la belle Europe bien organisée, avec un système sanitaire, hospitalier à la pointe du progrès, si cette Europe était en crise, si cette Europe était débordée et commençait à paniquer, comment cette pauvre Afrique allait-elle pouvoir s’en tirer?

Aujourd’hui pourtant un rapport officiel de la très écoutée OMS, Organisation Mondiale de la Santé, avec une conclusion inattendue, inespérée… incroyable ! Ce pauvre continent africain est le continent le moins touché par le virus. En gros et sans entrer dans les détails, je retiens un chiffre, le virus a fait en Italie dont la population est, à peu près de 62 millions, un peu plus de 30,000 morts. Approximativement le même nombre de décès sur tout le continent africain avec une population de 1 milliard 200 millions!

Bien sûr il y a des explications, des hypothèses, des suppositions scientifiques, sociales, raciales, générationnelles. Bien sûr il y a des inexactitudes, des approximations, de fausses estimations, des zones d’ombres, des falsifications, des tromperies même… Bien sûr on ne peut qu’espérer qu’il n’y aura pas de revirement soudain de la situation, qu’on n’aura pas crié victoire trop tôt, mais pour le moment on ne peut que se féliciter et se réjouir que face aux poids-lourds du progrès comme l’Europe, les Etats-Unis, la Chine, la Russie etc. cette pauvre et frêle Afrique a, jusqu’à maintenant,  su relever le défi dans la cour des grands de ce monde!

Et c’est là que j’ose dire que  le combat de l’Afrique  contre le Coronavirus rejoint le scénario de USONI. Quand le scénario met en scène un monde à l’envers où tout ce qui était en haut de l’échelle se retrouve en bas, que le soleil ne brille plus pour le monde des puissants mais brille encore pour ceux qui s’éreintent à survivre, que l’injustice est mise en échec par la justice… oui encore une fois je veux dire que non ce n’est pas la fin DU monde mais que ça pourrait, devrait être la fin d’UN Monde!


What to read next