Jiwe Studios Logo
Prof. Wangari Maathai, Dr. Marc Rigaudis, Tokyo (2005)

Or should it be “When the Usoni scenario joins Wangari Maathai’s fight?

I was working with Wangari Maathai after she received her Nobel Peace Prize for environment conservation. She was explaining that conflicts and particularly tribal clashes in Africa, more specifically in north of Kenya, are mostly the consequences of food and water shortages… if you don’t have food to give your children, if they don’t have any water to drink, if they are dying, what else is left but jumping over the wall to get the food and water from your neighbor… basically a man becomes extremely dangerous when in desperation, more so when he feels he has nothing to lose… not even life!

This kind of reflection must have led me to start writing a film about the injustice that has driven the world through so many centuries. When a world decided to dominate, abuse, rape, under the pretext of “civilizing” people who happened to be “different” and… unarmed except for some spears and arrows. As a justification for treating people like cattle, sometimes worse than cattle, as is the case in slavery for instance, which makes it more acceptable to deem these people inferior, inhuman, possessing smaller brains and… black skin. Thus marked the birth of ‘Colonialism and imperialism’, 'racism and segregation’, which in many ways and different forms, are still very much prevalent!

In deep reflection over how unjust the world has been for the majority of its population, I started imagining a world in which the situation would be reversed. There were frequent reports regarding Africans losing their lives in desperate attempts to transverse the sea to gain entry into Europe. This was the starting point of my scenario. How was it possible that Africans, living in a continent with the richest natural resources on earth, would take such risks for themselves and their families? In the hope to find a better life or at least work so they could have a life!

What if the North hemisphere, the First World would suddenly transform into the Third World? What if living became unbearable in Europe and the people started moving from North to South? What if they encountered the same hardship trying to get into Africa as do Africans currently face crossing the sea to get to Europe, supposed land of opportunities and a better life! What if they face the same danger, hassles and abuse that the Africans endlessly encounter when and if they get to Europe.

Usoni is by far not a story of vengeance of the third world against the developed world.

In my scenario, it is the same system, created and manipulated by a minority of the world population. This clique encompassing all races and creed holds the power and influence that led to the creation of the third world. They are the first to escape into Africa still bearing the same power and influence. Then, with their African counterpart, they shut down the continent to the now miserable European populace.

This is what USONI is about. The injustice that drives people to search for the sun when it has ceased to shine for them. The metaphor is apparent for numerous people. The sun might be burning their skin but is not shining for them anymore. And they come to Europe to find a sun which unfortunately sometimes is not to be seen…


En français

Quand le combat de Wangari Maathai rejoint le scénario USONI
par Marc Rigaudis pour Refugee Day

Ou devrait-on dire "Quand le scénario Usoni rejoint le combat de Wangari Maathai?

J'ai travaillé avec Wangari Maathai après qu'elle ait reçu son prix Nobel de la paix pour la préservation de l'environnement. Elle expliquait que les conflits et en particulier les affrontements tribaux en Afrique, plus précisément dans le nord du Kenya, sont principalement les conséquences des pénuries de nourriture et d'eau... si vous n'avez pas de nourriture à donner à vos enfants, s'ils n'ont pas d'eau à boire, s'ils meurent, il ne vous reste plus qu'à sauter par-dessus le mur pour aller chercher la nourriture et l'eau chez votre voisin... en gros, un homme devient extrêmement dangereux lorsqu'il est désespéré, d'autant plus lorsqu'il a le sentiment qu'il n'a rien à perdre... pas même la vie!

Ce genre de réflexion a dû m'amener à écrire un film sur l'injustice qui a conduit le monde à travers tant de siècles. Quand un monde a décidé de dominer, d'abuser, de violer, sous prétexte de "civiliser" des gens qui se trouvaient être "différents" et... désarmés à l'exception de quelques lances et flèches. Pour justifier le fait de traiter les gens comme du bétail, parfois pire que du bétail, comme c'est le cas dans l'esclavage par exemple, ce qui rend plus acceptable le fait de considérer ces gens comme inférieurs, inhumains, possédant un cerveau plus petit et... une peau noire. C'est ainsi que sont nés le "colonialisme et l'impérialisme", le "racisme et la ségrégation", qui, à bien des égards et sous différentes formes, sont encore très répandus!

En réfléchissant profondément à l'injustice du monde pour la majorité de sa population, j'ai commencé à imaginer un monde dans lequel la situation serait inversée.  On a souvent entendu parler d'Africains qui perdaient la vie dans des tentatives désespérées de traverser la mer pour entrer en Europe. Ce fut le point de départ de mon scénario. Comment était-il possible que des Africains, vivant sur un continent doté des ressources naturelles les plus riches de la planète, prennent de tels risques pour eux-mêmes et leurs familles ? Dans l'espoir de trouver une vie meilleure ou au moins un travail pour qu'ils puissent avoir une vie!


Et si l'hémisphère Nord, le Premier Monde se transformait soudainement en Tiers Monde ? Et si la vie devenait insupportable en Europe et que les gens commençaient à se déplacer du Nord vers le Sud ? Et s'ils rencontraient les mêmes difficultés pour entrer en Afrique que les Africains qui doivent actuellement traverser la mer pour se rendre en Europe, supposée terre d'opportunités et de vie meilleure ! Et s'ils étaient confrontés aux mêmes dangers, tracas et abus que les Africains rencontrent sans cesse lorsqu'ils arrivent en Europe.

Usoni n'est pas, et de loin, une histoire de vengeance du tiers monde contre le monde développé.

Dans mon scénario, il s'agit du même système, créé et manipulé par une minorité de la population mondiale. Cette clique, qui englobe toutes les races et toutes les croyances, détient le pouvoir et l'influence qui ont conduit à la création du tiers monde. Ils sont les premiers à s'enfuir en Afrique en conservant le même pouvoir et la même influence. Puis, avec leur homologue africain, ils ont fermé le continent à la population européenne, désormais misérable.

Voilà ce qu'est USONI. L'injustice qui pousse les gens à chercher le soleil quand il a cessé de briller pour eux. La métaphore est évidente pour de nombreuses personnes. Le soleil leur brûle peut-être la peau, mais il ne brille plus pour eux. Et ils viennent en Europe pour trouver un soleil qui malheureusement parfois ne brille pas pour eux...


What to read next